Quelle vignette Crit air choisir ?

1308

La vignette Crit air mise en place depuis 2017 est en réalité un certificat de qualité de l’air concernant tous les véhicules. Elle permet de distinguer et d’exclure de la circulation les voitures pendant les pics de pollution. Les vignettes sont représentées par 6 pastilles de couleurs différentes. Vous venez d’acheter un véhicule et vous vous posez des questions sur la vignette Crit air ? On vous explique tout ici.

 La vignette violette (Crit’Air 1)

La vignette violette concerne tous les véhicules à gaz, mais également les hybrides. C’est le premier niveau de notation qui est considéré dans le cadre de cette mesure. Si vous avez un véhicule utilitaire léger à essence circulant depuis 2012, cette vignette est celle que vous devez avoir.

Lire également : Donation d'un véhicule par une personne âgée : aspects légaux et fiscaux

Il faudra tout de même que le véhicule respecte bien les normes euro 5 et 6. De même, les motos et les cyclomoteurs mis en circulation à partir de 2018 seront tamponnés par cette vignette.

Vignette jaune (Crit’Air 2)

Vous avez une voiture ou VUL fonctionnant à l’essence et roulant de janvier 2006 à décembre 2010 ? Si oui, c’est la vignette jaune Crit’air que vous devez avoir. C’est le même cas pour les véhicules diesels respectant les normes euro et introduits dans la circulation en 2011.

A découvrir également : Connaître les conséquences légales en cas d'infraction routière

Enfin, les motos et les cyclomoteurs mis sur la route depuis janvier 2017 recevront aussi le tampon jaune. Ils doivent pour cela répondre à la norme EURO 3.

La vignette orange (Crit’Air 3)

C’est la troisième vignette destinée, comme toutes les autres, à une certaine catégorie de véhicules. Il est très important de vérifier si vous répondez aux différents critères pour ce tampon. Ce sont les voitures à essence mises en circulation entre janvier 1997 et décembre 2005 qui obtiennent la vignette Crit’Air 3.

Pour celles qui roulent avec du diesel, les délais de mise en circulation doivent être compris entre janvier 2006 et décembre 2010. Seules les motos arrivées en circulation entre 2004 et décembre 2006 sont concernées par cette pastille de couleur orange.

La vignette bordeaux (Crit’Air 4)

La vignette Crit’Air 4 est attribuée aux véhicules, mais aussi aux VUL qui marchent avec du diesel. Il s’agit plus particulièrement de ceux mis en circulation il y a quelques années (2001-2005). En ce qui concerne les motos, seules celles circulant sur les routes à partir de juin 2000 au 30 juin 2004 sont prises en compte.

La vignette grise (Crit’Air 5)

La dernière vignette de couleur grise est placée sur les voitures diesels de 1997 à 2000. Si vous avez mis votre véhicule diesel en circulation au cours de cette période, c’est ce tampon que vous recevrez. Il est important de savoir qu’il doit aussi répondre à la norme EURO 2.

Les exceptions : quand ne pas utiliser de vignette Crit’Air ?

Malgré l’importance de la vignette Crit’Air, il y a des exceptions à son utilisation. Les véhicules immatriculés avant 1997 ne peuvent pas obtenir une vignette Crit’Air. Cela est dû au fait que ces voitures ne répondent pas aux normes environnementales en vigueur aujourd’hui.

Si vous possédez un deux-roues motorisé (scooter ou moto), vous n’aurez également pas besoin de vignette Crit’Air pour circuler en ville. Effectivement, seuls les véhicules à quatre roues sont concernés par cette obligation.

Pensez à bien noter qu’en cas d’épisode de pollution exceptionnel et sur décision préfectorale, il peut être demandé aux automobilistes de retirer temporairement leur vignette Crit’Air pour limiter la circulation dans certaines zones spécifiques.

Certains véhicules utilisés pour des raisons professionnelles peuvent aussi échapper à l’utilisation obligatoire de la vignette Crit’Air dans le cadre d’une autorisation officielle délivrée par la préfecture ou sous-préfecture compétente du lieu où le véhicule circule régulièrement.

Même s’il existe des exceptions à l’utilisation obligatoire de la vignette Crit’Air, elle reste un élément clé pour réduire efficacement les niveaux de pollution liés aux transports en milieu urbain.

Comment obtenir sa vignette Crit’Air et quel est son coût ?

Maintenant que vous savez quelle vignette Crit’Air choisir, il est temps de passer à l’étape suivante : comment obtenir sa vignette Crit’Air et quel est son coût ?

L’obtention de la vignette Crit’Air se fait en ligne sur le site gouvernemental officiel. Vous devrez fournir des informations relatives à votre véhicule, telles que son type (essence ou diesel), son âge et ses émissions polluantes.

Le coût de la vignette dépend du niveau de pollution de votre voiture. Le tarif varie entre 3,11 € pour les véhicules ayant une faible émission polluante (Crit’Air 1) et 68,38 € pour les voitures très polluantes qui sont classées dans la catégorie Crit’Air 5. Il faut noter que le tarif peut être différent si vous achetez votre vignette auprès d’un revendeur tiers plutôt que directement sur le site officiel du gouvernement.

Si vous possédez plusieurs véhicules, veillez à bien faire une demande distincte pour chaque voiture. Chaque demande doit être accompagnée des pièces justificatives nécessaires telles qu’une copie du certificat d’immatriculation ou encore un justificatif d’achat récent du véhicule.

Obtenir sa vignette Crit’Air est facile et rapide grâce au service en ligne proposé par l’État français. Si vous êtes concerné par cette obligation légale, n’hésitez pas à effectuer cette démarche rapidement afin d’éviter tout désagrément lors de vos déplacements en ville.

Les avantages de posséder une vignette Crit’Air

Maintenant que vous avez obtenu votre vignette Crit’Air, quels sont les avantages liés à sa possession ?

Vous devez noter qu’avoir une vignette Crit’Air vous permettra de circuler librement dans les villes et zones environnementales où la circulation est restreinte en fonction du niveau de pollution. Cela signifie donc que vous pourrez accéder aux zones à circulation restreinte (ZCR) sans risquer d’amende ou d’autres sanctions.

Si des mesures restrictives devaient être mises en place en cas de pic de pollution (comme c’est souvent le cas en hiver), les véhicules possédant une vignette Crit’Air pourront continuer à circuler normalement tandis que les autres seront soumis à des restrictions plus importantes voire même interdits sur certaines périodes.

L’autre avantage non négligeable consiste en l’impact positif sur l’environnement. Effectivement, la mise en place progressive des zones à circulation restreinte vise avant tout à réduire le taux élevé de pollution atmosphérique dans nos grandes villes. Posséder une vignette Crit’Air signifie donc faire un geste écologique fort qui contribue au bien-être commun et préserve notre santé ainsi que celle des générations futures.

Comment la vignette Crit’Air peut-elle aider à réduire la pollution de l’air ?

Maintenant que nous avons vu comment obtenir sa vignette Crit’Air, pensez à bien comprendre comment cette dernière peut aider à réduire la pollution de l’air. Effectivement, les véhicules sont responsables d’une grande partie des émissions de polluants atmosphériques dans nos villes.

La mise en place progressive des zones environnementales a pour but principal de limiter ces émissions et donc d’améliorer la qualité de l’air dans nos villes. La vignette Crit’Air agit comme un outil régulateur permettant aux autorités publiques de mieux contrôler les niveaux d’émission des véhicules circulant sur leur territoire.

En interdisant ou limitant l’accès à certaines zones aux véhicules les plus polluants (notamment ceux qui ne disposent pas encore d’une vignette), on incite indirectement les propriétaires à acquérir un modèle moins « nocif ». Cette mesure encouragera ainsi le renouvellement du parc automobile et contribuera grandement à réduire notre impact environnemental.

Il est donc primordial que chaque conducteur prenne conscience de l’importance de posséder une vignette Crit’Air et s’en procure une dès maintenant afin d’être prêt le jour où celle-ci sera obligatoire partout en France. N’hésitez pas également à vous informer auprès des autorités locales pour connaître les dates clés liées aux mesures restrictives mises en place dans votre ville ou département !