Quelle plaque immatriculation homologuée ?

136

Les plaques sont depuis quelques années rigoureusement contrôlées. De fait, il n’est plus possible d’y mettre des autocollants fantaisistes ou d’oublier de les placer. Les risques encourus sont grands. Mais comment se présente une plaque d’immatriculation homologuée ? Décryptage dans cet article.

Quels sont les critères d’homologation d’une plaque d’immatriculation ?

Les plaques avant et arrière doivent être identiques, afficher un même département et être rivetées sur la carrosserie. Outre le W d’un garage, les autres doivent respecter ces critères. C’est l’arrêté du 9 février 2009 qui a fixé les normes des plaques d’immatriculation de type « AB -123-AB ». Ces critères stipulent que les plaques doivent avoir un caractère noir non réfléchissant, un fond blanc rétroréfléchissant et une taille de 520 mm × 110 mm. Ils définissent aussi la taille des lettres, les tirets, les chiffres, etc.

A lire aussi : Qui a inventé le permis à points ?

Les anciennes plaques quant à elles doivent être remplacées par le propriétaire du véhicule, notamment lors de la modification de la carte grise ou de la détérioration de l’ancienne. La possibilité est donnée au propriétaire de sélectionner le département qu’il désire, à la seule condition que les logos de la région ou du département respectent les normes en vigueur.

Quelles sont donc les interdictions ?

Au risque de courir une amende de 135 €, les critères qui suivent doivent être rigoureusement observés. Tout d’abord, les plaques doivent être présentables, ce qui sous-entend qu’elles sont propres et en bon état. Ainsi, rien ne doit empêcher leur lecture lorsque le véhicule est en circulation. Ensuite, les plaques ne doivent pas être couvertes par une feuille morte. Il s’agit là d’une technique antiradar sévèrement sanctionnée. En effet, le propriétaire court une amende de 1500 euros. De même, les plastiques et sprays transparents ne doivent pas être utilisés au risque de subir la même sanction. Par ailleurs, le « F » de France doit OBLIGATOIREMENT figurer à leur extrême gauche. Pour terminer, il ne doit être remarqué aucune personnalisation dans la police et les caractères.

A lire en complément : Quelle vignette Crit air choisir ?

Qu’en est-il des plaques noires ?

Les plaques noires sont des types de plaques réservées UNIQUEMENT aux véhicules de collection. Pour l’afficher, la voiture doit répondre à certains critères. Elle doit avoir été mise en circulation depuis plus de 30 ans, être encore en forme, appartenir à un modèle dont la production est stoppée et n’avoir subi aucune modification. Afin d’avoir la certitude qu’une voiture est bel et bien de « collection », il doit figurer sur la carte grise, la mention « véhicule de collection » au niveau du champ « Z ».

La possession d’une voiture de ce type génère certains avantages. Ainsi, le contrôle technique peut avoir lieu tous les 5 ans au lieu de 2 pour les autres véhicules. Elle n’est pas non plus soumise aux restrictions de la circulation en rapport à la pollution, etc.