Comment ça marche une voiture hybride ?

132

La voiture hybride a connu une véritable évolution depuis sa création jusqu’à nos jours. Elle représente une solution aux motorisations thermiques, précisément par rapport au durcissement des directives anti-pollution. Bien que la transition vers cette technologie soit bien entamée dans les marchés, on y rencontre certaines zones d’ombres, surtout en ce qui concerne son fonctionnement. Découvrez comment marche une voiture hybride.

Quels sont les principaux éléments qui composent le système de motorisation d’une voiture hybride ?

La motorisation d’une voiture hybride est formée de quatre éléments essentiels, qui proviennent de l’union de l’informatique et de la mécanique. Il s’agit de :

A lire également : Quelle voiture choisir en location longue durée ?

  • L’ordinateur du véhicule hybride ;
  • Les batteries ;
  • Le moteur électrique ;
  • Le moteur thermique.

Voiture hybride : comment ça marche ?

La technologie hybride se base sur trois différentes architectures.

L’hybridation ‶série″

Les voitures hybrides « série » sont plutôt rares. Leur moteur thermique sert essentiellement de générateur au système électrique. En effet, le moteur thermique, toujours en activité, fait tourner un générateur qui donne de l’électricité. Cette énergie est donc stockée dans une batterie qui fait fonctionner un second moteur, électrique, et qui fait rouler les pneus.

A découvrir également : La Citroën C3, une star de la route en France

Dans cette condition, le moteur électrique est le seul à faire entraîner les roues. En effet, l’intérêt de l’architecture série, c’est que le moteur thermique marche toujours au même régime, sans accélération. De plus, il marche en permanence à son meilleur rendement, et donc, il consomme moins.

L’hybridation ‶parallèle″

Les voitures hybrides « parallèles » sont celles qui dominent le marché. En ce qui les concerne, les deux moteurs sont même capables de propulser la voiture séparément. En effet, avec l’architecture parallèle, lorsque le moteur démarre à une faible vitesse, c’est le moteur électrique qui entraîne les pneus. Ensuite, à l’accélération, le moteur thermique commence par fonctionner puis sa puissance se complète à celle du moteur électrique. Les pneus sont donc entraînés par les moteurs qui marchent en parallèle. La motorisation électrique vient en appui du moteur thermique. Cette connexion électrique permet de faire réduire la dépense globale en énergie fossile de la voiture.

L’hybridation ‶mixte″

Les voitures hybrides « mixtes » ou à dérivation de puissance associent les deux précédents mécanismes. Bien qu’une propulsion 100 % électrique soit possible, une potion de la puissance du moteur thermique se transforme toujours en électricité. Ainsi, l’électricité obtenue peut jouer deux fonctions distinctes. Elle peut recharger la batterie ou alimenter automatiquement le moteur électrique. En effet, l’architecture mixte est une motorisation prisée du groupe Toyota.

Voilà ! Vous connaissez désormais le mécanisme de fonctionnement d’une voiture hybride. C’est une technologie un peu plus particulière qui associe la puissance de ses deux moteurs pour faire entraîner les roues.