Est-ce que l’éthylotest est obligatoire dans une voiture ?

1325

En France, l’alcool au volant est responsable de 30 % des décès suite aux accidents de la route. Lors des accidents mortels, les conducteurs avaient un taux d’alcool supérieur à 0,5 gramme dans 18 % des cas. Des accidents qui pourraient être évités, si l’alcool n’était pas impliqué. De ce fait, pour dissuader les conducteurs imprudents et limiter la conduite en état d’ébriété, l’éthylotest semble être la solution la plus abordable et facile à mettre en place. Toutefois, est-il toujours obligatoire ? Découvrez-le au travers de cet article !

Éthylotest dans une voiture : il n’est plus obligatoire

Depuis le 22 mai 2020, les automobilistes ne sont plus soumis à l’obligation de garder à leur actif en permanence dans leur véhicule un éthylotest prêt à l’emploi. Dans le but de leur permettre de contrôler leur alcoolémie avant de prendre le volant. Cependant, en contrepartie, l’obligation de mise à disposition d’éthylotests dans les établissements de nuit a été : renforcée. Les établissements contrevenants peuvent s’exposer à la remise d’une contravention de quatrième classe, soit 135 €.

A lire en complément : Conduite à moto : Les meilleures techniques pour une expérience de conduite sécurisée et maîtrisée

Éthylotest : de quoi s’agit-il réellement ?

En effet, un éthylotest représente un dispositif servant à dépister le taux d’alcool dans le sang d’un sujet à travers l’air expiré. Celui-ci indique si le sujet est positif ou négatif au test. En d’autres termes, s’il a dépassé ou non la limite autorisée.

A voir aussi : Avantages et dangers de la conduite de moto électrique pour les enfants

Alors que l’éthylomètre est : un instrument de mesure plus précis. Sachez que c’est l’appareil qu’utilisent les forces de l’ordre et dont le résultat est : utilisé lors de procédure judiciaire. Électronique ou chimique, il se glisse facilement dans une boîte à gant et son utilisation est intuitive.

Par ailleurs, l’éthylotest est de vigueur lors d’un accident de la route. Sachez que les forces de l’ordre ont recours à un éthylomètre électronique dans le but de savoir si l’ivresse en est la cause.

Éthylotest : le principe de fonctionnement ?

Le principe de l’éthylotest chimique est simple. Avec ou sans ballon, le tube en verre qu’il comporte contient un réactif qui réagit avec l’air expiré du conducteur. Notez que si l’air expiré contient de l’alcool, une couleur verte sera : observée. A contrario, si la limite d’alcool autorisée (qui diffère selon jeune conducteur ou non) est : franchie, elle atteindra la ligne délimitée à cet effet.

Retenez que pour l’éthylotest électronique, l’usage l’est tout autant. Il suffit de souffler durant un laps de temps défini dans l’appareil afin qu’il réponde par un résultat chiffré en quelques instants. Ce résultat est le taux d’alcool dans le sang du sujet testé.

Les sanctions en cas de non-respect de la loi sur l’éthylotest dans une voiture

Le non-respect de l’obligation de posséder un éthylotest dans sa voiture est passible d’une amende forfaitaire de 11 euros. Si le conducteur ne peut pas présenter son éthylotest lors d’un contrôle routier, il s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 135 euros.

Il faut souligner que cette obligation n’est plus en vigueur depuis le 1er janvier 2020. Effectivement, la loi du 18 décembre 2019 a supprimé l’obligation pour les automobilistes d’avoir un éthylotest à bord de leur véhicule.

Malgré cela, il faut rappeler que la conduite sous l’emprise d’alcool est considérée comme un délit puni par le Code pénal. Tout conducteur avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite autorisée (0,5 g/l) s’expose à des sanctions pénales et administratives très sévères. Il risque notamment une peine privative de liberté allant jusqu’à deux ans ainsi qu’une suspension ou annulation du permis pour une durée pouvant aller jusqu’à trois ans.

Même si l’obligation d’avoir un éthylotest n’est plus en vigueur depuis début janvier de l’année dernière, il demeure essentiel pour chaque utilisateur des routes et chaussées françaises • tant conducteurs que piétons • de faire preuve…

Les alternatives à l’éthylotest pour garantir une conduite responsable et sécurisée

Bien que l’éthylotest ne soit plus obligatoire en France depuis le début de l’année 2020, il n’en reste pas moins un outil essentiel pour garantir une conduite responsable et sécurisée. Des alternatives existent aussi pour assurer la sécurité sur les routes.

En premier lieu, pensez à bien souligner qu’un comportement responsable au volant doit être adopté systématiquement. La consommation d’alcool avant de prendre le volant doit ainsi être bannie : si vous prévoyez de boire lors d’une soirée ou d’un événement festif, optez pour un moyen alternatif de transport (transport en commun, taxi…) qui vous permettra de rentrer chez vous sans danger.

Plusieurs applications mobiles ont été développées ces dernières années afin d’aider les conducteurs à évaluer leur taux d’alcoolémie avant même de démarrer leur véhicule. Ces applications sont basées sur des calculs prenant en compte différents paramètres tels que le poids du conducteur et la quantité d’alcool consommée. Elles permettent ainsi aux utilisateurs…